FDSEA de la Haute-Marne

NOS MISSIONS

 

Le syndicalisme agricole s’inscrit dans la diversité et dans le vaste mouvement mutualiste qui s’est construit de la volonté des hommes à s’unir et à se défendre collectivement.

La F.D.S.E.A. de la Haute-Marne conjugue des missions multiples qui font l’originalité de son action. Fer de lance de la revendication agricole, la F.D.S.E.A. se veut être aussi :

Une force de représentation des agriculteurs haut-marnais ;
Un lien de concertation et de propositions où se définissent les orientations de l’agriculture départementale ;
Un organisme de défense individuelle et de services à l’écoute de ses adhérents.

 

Une force de représentation

Le nombre de commissions, d’instances et d’organismes dans lesquels la F.D.S.E.A. est représentée par ses responsables élus, dépasse la cinquantaine. Cette mission de représentation, particulièrement exigeante en temps et en connaissance des dossiers, nécessite la participation effective et active à plusieurs centaines de réunions chaque année. La représentation ne se limite pas d’ailleurs à assurer un mandat syndical auprès des Pouvoirs Publics et des autres partenaires de la société civile et économique. Représenter les agriculteurs suppose en premier lieu de connaître et d’exprimer fidèlement leurs aspirations grâce à une très forte implantation de terrain.

 

Le fer de lance de la revendication

La revendication syndicale consiste à amener les autorités publiques à mieux prendre en compte dans leurs arbitrages, les propositions et les doléances des différentes catégories socio-professionnelles. Il en va de même naturellement pour le syndicalisme agricole qui cherche à faire valoir les intérêts spécifiques de la profession. A une différence près toutefois, que la grève, largement utilisée comme moyen de pression parmi le monde salarié, ne constitue pas un moyen de revendication approprié pour les agriculteurs : les soins aux animaux et les travaux aux champs ne peuvent attendre. Aussi, la F.D.S.E.A. a privilégié d’autres formes d’actions : lobbying auprès des Pouvoirs Publics tant nationaux qu’européens, opérations médiatiques de grande envergure, mais aussi les inévitables manifestations de rues, pas toujours populaires dans l’opinion publique.

Il est vrai que certaines de ces actions représentent une gêne pour les usagers. Lequel d’entre vous n’a-t-il pas été la « victime » d’un barrage de tracteurs installé inopinément par des agriculteurs mécontents ? Ces actions ne sont jamais dirigées contre les usagers, mais il faut comprendre que les agriculteurs n’en ont pas d’autres quand le Gouvernement reste sourd à leurs revendications.

Si la F.D.S.E.A. est une organisation de lutte, elle s’est également imposée comme un moyen efficace de régulation sociale et de valorisation de la profession agricole.

 

Un lieu de concertation et de proposition

La F.D.S.E.A. est au carrefour des productions, des petites régions agricoles du département, des différents types d’exploitation avec leurs réalités spécifiques. Son organisation territoriale, par production et par catégorie sociale en fait un lieu de débat privilégié où se côtoient l’éleveur et son collègue céréalier, l’agriculteur du Der et celui du Bassigny, le jeune agriculteur qui vient tout juste de s’installer et son aîné à la tête de son exploitation depuis de nombreuses années, le petit producteur et le chef d’exploitation d’une ferme plus importante.

C’est à la F.D.S.E.A. que s’échangent les idées, que se formulent les propositions, que se définissent les revendications, synthèses des intérêts souvent contradictoires de tous les agriculteurs du département.

La F.D.S.E.A. s’est fait une règle de ne pas créer des doublons au sein des services administratifs des différentes Organisations Professionnelles Agricoles du département, qu’elle a d’ailleurs souvent contribué à mettre en place et à développer. Tout doublon constitue une charge financière supplémentaire pour l’agriculteur. Néanmoins, la F.D.S.E.A. s’est dotée de certains services administratifs, tant pour assurer efficacement la défense de ses adhérents dans toutes les commissions administratives où elle est présente, que pour les accompagner dans leurs démarches administratives et les conseiller dans des domaines particuliers.

Le terrain de prédilection de la F.D.S.E.A. s’est ainsi développé autour du conseil juridique et social, de la réglementation des productions, de l’animation de terrain, et plus récemment autour de la communication.

 

Un organisme de services

La F.D.S.E.A s'est également doté de services pour accompagner ses adhérents.

Son service juridique apporte informations et conseils à ses adhérents dans des domaines aussi divers que le statut du fermage, le droit de la propriété, les sociétés agricoles, etc...

Le service syndical, qui est au coeur de la défense individuelle afin d'aider les exploitants lors de contrôle, et de conflit  face aux différentes administrations. Informe sur la réglementaion PAC de plus en plus complexe et accompagne les adhérents lors de leur démarche administrative, comme la prestation PAC qui permet une vérification du dossier gratuite pour les adhérents, ainsi qu'un montage complet du dossier PAC sur RDV avec une réduction de 50% sur le montant de la prestation pour les adhérents.

Elle a mis en place un service main d'oeuvre ainsi qu'un service de remplacement pour répondre aux besoins ponctuels de main-d'oeuvre des exploitants, et conseille ses adhérents employeurs en matière de droit social.

Pour finir, elle offre à tous ses adhérents une carte "moisson" leur faisant bénéficier de nombreux avantages auprès de nos partenaires.